Home Actualités CAN CAN 2019 (Groupe E) : Mali, Tunisie, Angola et Mauritanie

CAN 2019 (Groupe E) : Mali, Tunisie, Angola et Mauritanie

591
0
SHARE
Mali

L’Égypte abritera la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations, du 21 juin au 19 juillet 2019, dans des villes comme Le Caire, Alexandrie, Suez, Ismaïlia et Port-Saïd. En perspective de ce grand rendez-vous du football continental, Reference14sport présente les équipes participantes. Aujourd’hui le groupe E, composé du Mali, de la Tunisie, de l’Angola et de la Mauritanie.

Bréhima DIAKITÉ

Mali : 11ème participation

Les Aigles à la recherche de l’or

Même s’il n’est pas favori pour cette CAN 2019, le Mali rêve de sacre. Les Aigles comptent retrouver leur place sur le continent en misant sur une politique de formation amorcée au milieu des années 2004. On est à l’heure des «Académiciens».

Vainqueurs des CAN U17 en 2015 et 2017 et de la CAN U19 en 2019, les Maliens attendent leur premier trophée en seniors, après la finale perdue en 1972 face au Congo-Brazzaville (2-3). Avec une ossature renouvelée composée de 7 joueurs issus de l’académie Jean-Marc Guillou sur les 23 joueurs convoqués, le Mali va à la conquête de l’or.

Malgré le forfait d’Yves Bissouma (Brighton) opéré à l’épaule droite, les Aigles pourront compter sur Hamari Traoré (Rennes), Diadié Samassékou (RB Salzburg), Amadou Haïdara (RB Leipzig), Youssouf Koné (Lille), Adama Traoré «Noss» (AS Monaco)… Mais, également sur le meilleur buteur africain en Ligue des champions UEFA, Moussa Maréga (FC Porto), Moussa Djenepo (Southampton) voire Sékou Koïta (RB Salzbourg), un des meilleurs joueurs du récent Mondial U20 en Pologne.

Au total, ils sont 17 joueurs sur les 23 formés au Mali. Un effectif rajeuni avec une moyenne d’âge de 24.3 ans, une des plus faibles du tournoi.

Participations (11) : 1972, 1994, 2002, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2015, 2017, 2019

Palmarès : Finaliste en 1972 ; 3ème en 2012 et 2013

 

Les 23 Aigles du Mali

Gardiens (3) : Djigui Diarra (Stade malien), Adama Keïta (Djoliba), Ibrahim Mounkoro (TP Mazembe/RDC)

Défenseurs (7) : Molla Wagué (Udinese/ITA), Hamari Traoré (Rennes/FRA), Falaye Sacko (Vitoria Guimarães/POR), Youssouf Koné (Lille/FRA), Mamadou Fofana (FC Metz/FRA), Massadio Haïdara (RC Lens/FRA), Boubacar Kiki Kouyaté (Troyes/FRA)

Milieux (5) : Diadié Samassékou (RB Salzbourg/AUT), Amadou Haïdara (RB Leipzig/GER), Adama Traoré «Noss» (AS Monaco/FRA), Cheick Doucouré (RC Lens/FRA), Lassana Coulibaly (Glasgow Rangers/SCO)

Attaquants (8) : Moussa Djenepo (Southampton/ENG), Abdoulaye Diaby (Sporting CP/POR), Moussa Maréga (FC Porto/POR), Sékou Koïta (RB Salzbourg/AUT), Kalifa Coulibaly (FC Nantes/FRA), Moussa Doumbia «Chico» (Reims/FRA), Adama Traoré (FC Metz/FRA), Adama Niane (Royal Charleroi/BEL)

Sélectionneur : Mohamed Magassouba

 

Tunisie : 19ème participation

Les Aigles de Carthage ambitieux

Vainqueurs en 2004 à domicile face au Maroc (2-1), les Aigles de Carthage, sous la houlette du Français Alain Giresse, veulent survoler les pyramides d’Égypte. Seul objectif : remporter une deuxième couronne continentale.

Deuxième nation africaine derrière le Sénégal au dernier classement FIFA, la Tunisie (24ème mondiale) est citée parmi les favoris au titre en Égypte. Les Aigles de Carthage voudraient confirmer leur rang en rééditant l’exploit de 2004. Depuis ce premier sacre continental, la Tunisie n’a plus atteint le carré d’as de la Coupe d’Afrique.

Alain Giresse, également passé à la tête du Gabon (2006-2010), du Mali (2010-2012 et 2015-2017) et du Sénégal (2013-2015), est devenu un grand connaisseur du football africain, même s’il n’a encore pas remporté de titre majeur. Le seul fait d’armes du technicien français sur le continent demeure la médaille de bronze remportée en 2012 avec le Mali, en battant dans la petite finale le Ghana (2-0).

Participations (19) : 1962, 1963, 1965, 1978, 1982, 1994, 1996, 1998, 2000, 2002, 2004, 2006, 2008, 2010, 2012, 2013, 2015, 2017, 2019

Palmarès : Vainqueur en 2004 ; Finaliste en 1996 ; 3ème en 1962

 

Les 23 Aigles de Carthage de la Tunisie

Gardiens (3) : Farouk Ben Mustapha (Al Shabab/KSA), Mouez Hassen (OGC Nice/FRA), Mouez Ben Chrifia (Espérance Tunis)

Défenseurs (9) : Mohamed Dräger (SC Paderborn/GER), Rami Bedoui (Al Feiha/KSA), Yassine Meriah (Olympiakos/GRE), Dylan Bronn (La Gantoise/BEL), Oussama Haddadi (Ettifaq/KSA), Karim Aouadi (Étoile Sahel), Nassim Hnid (CS Sfaxien), Wajdi Kechrida (Étoile Sahel), Ayman Ben Mohamed (Espérance Tunis)

Milieux (7) : Ellyes Skhiri (Montpellier/FRA), Ferjani Sassi (Zamalek SC/EGY), Naïm Sliti (FCO Dijon/FRA), Bassem Srarfi (OGC Nice/FRA), Ghaylen Chaalali (Espérance Tunis), Mark Lamti (Bayer Leverkusen/GER), Youssef Msakni (KAS Eupen/BEL)

Attaquants (4) : Wahbi Khazri (Saint-Étienne/FRA), Anice Badri (Espérance Runis), Firas Chaouat (CS Sfaxien), Yassine Khenissi (Espérance Tunis)

Sélectionneur : Alain Giresse (France)

 

Angola : 8ème participation

Revoilà les Palancas Negras

Absents depuis deux éditions, l’Angola est de retour. Avec un palmarès encore vierge, les Palancas Negras espèrent atteindre au moins le carré d’as cette année. Leur meilleur parcours jusque-là en phase finale de CAN reste deux quarts de finale perdus en 2008 et 2010.

L’Angola, qui a commencé à participer à la Coupe d’Afrique des Nations en 1996, tout comme l’Afrique du Sud, n’est pas encore considéré comme une grande nation de football sur le continent. En 7 éditions, les Palancas Negras (les Hippotragues Noirs) n’ont atteint que deux fois les quarts de finale. C’était en 2008 au Ghana et en 2010 à domicile. Pour les cinq autres éditions, ils se sont toujours arrêtés au 1er tour.

Mais, en Égypte 2019, ils espèrent aller jusqu’en demi-finales, ce qui serait déjà leur meilleur parcours dans la compétition. Ils retrouveront dans le groupe E une vielle connaissance, le Mali. On se rappelle cette «remontada» historique en ouverture de la CAN 2010 en moins de 12 minutes des Aigles face aux Palancas Negras (4-4). Mais aussi, la Mauritanie qu’ils avaient croisée deux fois dans les éliminatoires de cette CAN (victoire 4-1 à Luanda et défaite 1-0 à Nouakchott).

Participations (8) : 1996, 1998, 2006, 2008, 2010, 2012, 2013, 2019

Palmarès : Néant

Les 23 Palancas Negras d’Angola

Gardiens (3) : Toni Cabraça (Primeiro d’Agosto), Landu Mavanga (Interclube), Ndulo (Desportivo da Huila)

Défenseurs (8) : Isaac Correia (Primeiro d’Agosto), Dani Massunguna (Primeiro d’Agosto), Paizo (Primeiro d’Agosto), Eddie Afonso (Petro de Luanda), Bastos Quissanga (Lazio/ITA), Jonathan Buatu (Rio Ave/POR), Bruno Gaspar (Sporting CP/POR), Wilson Pinto Gaspar (Petro Atletico Luanda)

Milieux (7) : Herenilson (Petro de Luanda), Show (Primeiro d’Agosto), José Macaia (Primeiro d’Agosto), Stelvio Cruz (Dudelange/LUX), Djalma Campos (Alanyaspor/TUR), Freddy Kulembe (Antalyaspor/TUR), Geraldo (Al Ahly/EGY)

Attaquants (5) : Mabululu (Primeiro d’Agosto), Mateus Galiano (Boavista/POR), Wilson Eduardo (Sporting Braga/POR), Gelson Dala (Rio Ave/POR), Evandro Brandao (Leixões/POR)

Sélectionneur : Srdjan Vasiljevic (Serbie)

 

Mauritanie : 1ère participation

Les Mourabitounes dans un rêve éveillé

La Mauritanie participera à sa toute première Coupe d’Afrique des Nations depuis son indépendance. Les Mourabitounes ont terminé 2èmes de leur groupe avec 12 points+1, derrière l’Angola (1er, 12 pts+3), mais devant le Burkina Faso (3ème, 10 pts).

Après deux participations au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), sanctionnées par 6 revers en autant de matchs, les Mourabitounes vont découvrir les exigences de la CAN en Égypte. La Mauritanie, qui s’est qualifiée à la surprise générale dans le groupe I devant le Burkina Faso, est un adversaire à prendre au sérieux. Un travail est, en effet, en train d’être fait avec l’arrivée de joueurs expatriés ou d’origine mauritanienne.

Pour cette CAN, la Mauritanie vient pour apprendre. Mais, qu’à cela ne tienne, les hommes de Corentin Martins ne se priveront pas de marquer l’histoire. Leur premier match en Égypte sera un derby face aux voisins maliens, le lundi 24 juin à partir de 20h00 GMT.

Participations (1) : 2019

Palmarès : Néant

Les 23 Mourabitounes de la Mauritanie

Gardiens (3) : Souleimane Brahim (FC Nouadhibou), Namori Diaw (ASC Kédia), Babacar Diop (AS Police)

Défenseurs (8) : Abdoul Ba (Auxerre/FRA), Bakary Ndiaye (Difaâ Hassani El Jadida/MAR), Sally Sarr (Servette Genève/SUI), Diadié Diarra (Sedan/FRA), Harouna Sy (Grenoble/FRA), El Mostapha Diaw (Nouakchott King’s), Aly Abeïd (Alcorcon/ESP), Abdoul Kader Thiam (Orléans/FRA).

Milieux (7) : Mohamed Dellah Yali (DRB Tadjenanet/ALG), Ibréhima Coulibaly (Grenoble/FRA), Dialo Guidileye (Elazigspor/TUR), Khassa Camara (Xanthi FC/GRE), Alassane Diop (Hajer FC/KSA), Abdoulaye Gaye (FC Nouadhibou), El Hacen El Id (Real Valladolid/ESP)

Attaquants (5) : Adama Ba (Giresunspor/TUR), Ismaël Diakité (US Tataouine/TUN), Moulaye Ahmed Khalil «Bessam» (AS Gabès/TUN), Souleymane Anne (FC Aurillac Arpajon CA/FRA), Hemeya Tanjy (FC Nouadhibou)

Sélectionneur : Corentin Martins (France)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here