Home Actualités CAN CAN 2019 : Top 10 de stars attendues en Égypte cet été

CAN 2019 : Top 10 de stars attendues en Égypte cet été

431
0
SHARE
Moussa Maréga (Mali) / Salomon Junior (Bénin)

Ils font la fierté du continent dans les Championnats européens. Qualifiés avec leurs pays pour la phase finale de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, Mohamed Salah, Sadio Mané, Moussa Maréga, Riyad Mahrez, Hakim Ziyech, Nicolas Pépé, Thomas Partey, Odion Ighalo, Wahbi Khazri ou encore Naby Keïta «Deco» sont très attendus pour répéter leurs prestations de haute facture cette saison.

Le Ballon d’Or africain 2019 se jouera certainement à la CAN cet été en Égypte, du 21 juin au 19 juillet prochain. Le tirage est prévu le 12 avril dans la capitale égyptienne.

  1. Mohamed Salah, la couronne ou rien

Passé de peu à côté du sacre en 2017 au Gabon, Mohamed Salah (26 ans), double Ballon d’Or africain, espère offrir un 8ème sacre historique à l’Égypte. L’attaquant de Liverpool, auteur de 17 buts en Premier League, n’est pas encore au mieux de sa forme cette saison.

Se réserve-t-il pour cette CAN 2019 ? En tout cas, il s’est fait ravir la vedette chez les Reds par le Sénégalais Sadio Mané, qui respire la forme.

  1. Sadio Mané ne jure que par la CAN

Objet de beaucoup de critiques au pays de la Téranga pour son manque de «niaque», Sadio Mané (26 ans), qui est au sommet de son art, voudrait faire mieux que ses prédécesseurs. Le Sénégal, qui a disputé une finale de CAN en 2002 au Mali, court après un premier sacre continental, toutes catégories confondues, depuis 1960.

L’enfant de Bambali, qui a inscrit 17 buts en 23 matchs de Premier League, ne jure que par la CAN pour avoir son salut de «meilleur joueur africain» de l’année, qui le fuit depuis trois éditions.

  1. Moussa Maréga, le nouveau guide des Aigles

Finaliste malheureux de la CAN 1972 à Yaoundé avec la génération Salif Keïta «Domingo», le Mali, qui monte en puissance dans les petites catégories depuis 4 ans, espère contrarier les grosses cylindrées cet été en Égypte.

Avec un effectif composé en majorité de l’équipe U20 3ème du Mondial en Nouvelle-Zélande 2015 (Diadié Samassékou, Adama Traoré, Djigui Diarra, Youssouf Koné, Falaye Sacko, Souleymane Diarra…), le Mali est un gros outsider. Cette jeune formation devrait être guidée par l’attaquant du FC Porto, Moussa Maréga (27 ans), actuel meilleur buteur africain en Ligue européenne des champions. Si elle vient pour apprendre, elle n’exclut pas de surprendre son monde, en remportant le sacre continental.

  1. Riyad Mahrez, écrire l’histoire avec l’Algérie

Avec Djamel Belmadi, les Fennecs semblent retrouver l’espoir. Riyad Mahrez, qui gagne peu à peu sa place dans l’effectif pléthorique de Manchester City, estime que ce groupe algérien a une histoire à écrire en Égypte.

Le «meilleur joueur africain de l’année» en 2016 pense les Algériens ont l’effectif pour aller au bout de cette compétition. Auteur de 6 buts et 3 passes décisives en 24 matchs de Premier League, Riyad sera entouré des «vieux briscards» Sofiane Feghouli et Islam Slimani, notamment.

  1. Hakim Ziyech, le cœur de Lion

Impressionnant de réussite sous les couleurs de l’Ajax d’Amsterdam avec 18 buts et 16 passes décisives en 37 matchs toutes compétitions confondues, Hakim Ziyech (26 ans) sera le porte-étendard du Maroc à la CAN 2019 en Égypte.

Avec un groupe de joueurs pétris de talents sous la houlette d’Hervé Renard, déjà vainqueur de cette compétition avec la Zambie (2012) et la Côte d’Ivoire (2015), les Lions de l’Atlas sont de sérieux prétendants au titre. Ils pourraient compter sur le talent de leur «maître» à jouer, Ziyech qui rêve également du trophée de «meilleur joueur africain» de l’année.

  1. Nicolas Pépé, redorer le blason ivoirien

Après avoir étalé son talent de serial killer avec Lille cette saison en Ligue 1 française, 17 buts et 8 passes décisives en 29 matchs, Nicolas Pépé est désormais très attendu en Côte d’Ivoire où beaucoup voient en lui le «nouveau Didier Drogba».

La Côte d’Ivoire, vainqueur de la CAN 2015, veut renouer avec le sacre en Égypte. Nicolas Pépé ne sera pas seul à porter cette sélection. Il sera épaulé, entre autres, par Wilfried Zaha, Jonathan Kodja…

  1. Naby Keïta, l’espoir de tout un peuple

S’il a encore du mal à se faire une place à Liverpool FC, Naby Keïta «Deco» (23 ans) est considéré comme l’un des meilleurs milieux de terrains au monde. Capitaine du Syli national depuis un certain temps, le Red est l’espoir de tout un peuple.

Avec aussi Amadou Diawara, Mady Camara, Mohamed Aly Camara, François Kamano «Kissi» ou encore l’expérimenté José Martinez Kanté, la Guinée espère faire mieux que lors des CAN 2004 et 2006 où elle s’était arrêtée en quarts de finale, respectivement, face au Mali (1-2) et au Sénégal (2-3).

  1. Thomas Partey, redonner de l’éclat à l’étoile

Vainqueur des CAN 1963, 1965, 1978 et 1982, le Ghana court après un cinquième sacre continental depuis presque 35 ans. Le Ghana avec Thomas Partey, qui commence à prendre du galon avec l’Atletico Madrid (2 buts, 3 passes décisives en 24 matchs), voudrait redorer son blason cet été.

Toujours considéré parmi les grands favoris de cette compétition, le Black Star déçoit à chaque fois ses supporters. En 2010, il a raté de peu le sacre face à l’Égypte (0-1) et deux fois devant la Côte d’Ivoire en 1992 (0-0, TAB 11-10) et en 2015 (0-0, TAB 9-8).

  1. Odion Ighalo, l’homme providentiel

Meilleur buteur des éliminatoires de la CAN 2019 avec 7 réalisations, Odion Ighalo (29 ans) est actuellement l’homme providentiel du Nigeria, qui signe son grand retour en phase finale de Coupe d’Afrique des Nations, après avoir raté les éditions de 2015 et 2017.

Les Super Eagles ont ainsi à cœur de marquer de leur emprunte cette édition comme en 2013, avec le sacre devant le Burkina Faso (1-0), en Afrique du Sud.

  1. Wahbi Khazri, l’Aigle royal

En recrutant le sélectionneur français Alain Giresse, la Tunisie, vainqueur de la CAN 2004 à domicile, espère renouer avec le succès. Mondialistes en 2018 en Russie, les Aigles de Carthage, emmenés par un certain Wahbi Khazri, éblouissant avec l’AS Saint-Étienne (12 buts, 2 passes décisives en 25 matchs), ont du répondant. Ils font naturellement partie des grands favoris de cette CAN 2019.

Nul doute que cette CAN sera la plus relevée de l’histoire du football africain et la bataille pour le titre sera très disputée entre les 24 prétendants, même si certaines sélections seront en apprentissage.

Bréhima DIAKITÉ

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here