Home Actualités Ichaka Diarra : «L’équipe nationale, c’est mon rêve»

Ichaka Diarra : «L’équipe nationale, c’est mon rêve»

1314
0
SHARE
during the FIFA U-20 World Cup New Zealand 2015 Group D match between Mexico and Mali at Otago Stadium on May 31, 2015 in Dunedin, New Zealand.

Actuellement libre de tout contrat, l’ancien capitaine de l’Équipe nationale ale junior du Mali de 2015, Ichaka Diarra (23 ans), espère très bientôt rejoindre un bon club et retrouver les Aigles du Mali, à l’image de ses anciens coéquipiers comme Djigui Diarra, Diadié Samassékou, Souleymane Diarra, Adama Traoré «Noss», Youssouf Koné ou encore Falaye Sacko.

Entretien.

Ça fait longtemps qu’on n’entend plus parler d’Ichaka Diarra. Que devient le capitaine de l’Équipe nationale junior du Mali de 2015 ?

Tout va bien, al hamdoulilah. C’est vrai que depuis 2015, je suis un peu perdu dans le milieu du football malien, à cause des problèmes de contrat et administratif. Sinon, après la Coupe du monde junior 2015 en Nouvelle-Zélande, j’ai rejoint l’Espérance de Tunis. À cause du temps jeu, j’ai quitté la Tunisie, pour aller signer en Moldavie. Là-bas, je ne me suis pas trop entendu avec le club Speranța Nisporeni, sur le salaire et je suis retourné au Mali. Quelque temps après, j’ai rejoint la Zambie où j’évoluai avec Buildcon FC. Je pensais que les Zambiens trouveraient un accord avec le club moldave, pour que je puisse jouer là-bas. Cependant, les Moldaves disent que je ne pouvais pas jouer en Zambie et j’ai passé plus de 6 mois dans ce pays, avant de revenir au Mali. Le président du club m’a demandé de retourner jouer en Moldavie et j’ai dit qu’il faut qu’il m’envoie d’abord le restant de mon argent par Western Union.

Que s’est-il passé par la suite à propos de cette affaire d’argent avec Speranța Nisporeni ?

Le président du club m’a fait comprendre, qu’on pouvait amener l’affaire devant la FIFA. Il a essayé de m’intimider, en me disant que lui-même allait amener le dossier devant la FIFA. Je lui ai donc répondu, qu’il y a pas de soucis. Donc, il n’a plus amené le dossier devant la FIFA et n’a plus payé le reste de mon argent. J’ai donc décidé de ne plus retourner en Moldavie. Du coup, mon agent a récupéré ma lettre de libération. J’ai fait après beaucoup de pays, comme le Maroc, Dubaï, Oman… Toutefois, je ne suis jamais entendu avec ces différents clubs, sur les propositions financières. Depuis, je suis revenu au Mali et je suis aujourd’hui en contact avec deux clubs en France et au Liban. Mon agent est présentement en voyage et je l’attends. De toute façon, dans un mois vous aurez de bonne nouvelle inch’Allah.

Est-ce que du concret pour l’intérêt de la France et du Liban ?

Actuellement, les clubs me convoitent vraiment. Mais, mon agent ne m’a encore rien dit sur le dossier. Il était au Portugal un moment, puis il est parti en France. Notre dernier message hier (mardi), il m’a dit que «les choses sérieuses vont commencer dans peu de temps». Il m’a alors demandé de bien m’entraîner, au moins trois fois par jour. Il m’a fait comprendre qu’il va faire le boulot. Il est Malien (son agent, Ndlr). Mais, pour le moment, il ne m’a pas dit le nom d’un club. J’attends alors son retour, pour voir les choses au clair.

Pensez-vous retrouver bientôt votre meilleur niveau, afin d’honorer votre sélection avec l’Équipe nationale A ?

C’est mon objectif et mon ambition. Beaucoup de joueurs de notre génération, ont déjà intégré cette sélection nationale et deviennent au fil du temps des cadres, à l’image de Djigui Diarra, Diadié Samassékou, Adama Traoré «Noss», Youssouf Koné, Souleymane Diarra, Falaye Sacko…Donc,  c’est une évidence, que je cherche à retrouver mon meilleur niveau, pour rejoindre également cette sélection. C’est bien sûr mon rêve et je me bats tous les jours, pour y parvenir. D’ailleurs, c’est le rêve de tout footballeur malien. Moi, je veux progresser et jouer même un jour au Real Madrid. Pourquoi pas, je suis encore jeune et tout va très vite en football. Je sais que j’ai des qualités pour y arriver.

Par Bréhima DIAKITÉ

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here