Home Actualités Aigles du Mali Molla Wagué : «J’ai envie de relever un nouveau challenge»

Molla Wagué : «J’ai envie de relever un nouveau challenge»

299
0
SHARE
Molla Wagué (Udinese) / Inter Milan

En manque de temps de jeu à l’Udinese, Molla Wagué compte sur ce mercato d’hiver pour trouver un point de chute. Le Malien âgé de 27 ans aimerait d’ailleurs rebondir en France, où il avait fait ses débuts sous le maillot de Caen. Pour Foot Mercato, le défenseur évoque son avenir et affiche ses ambitions.

Entretien.

Votre première partie de saison à l’Udinese a été très compliquée puisque vous avez très peu joué (3 matches toutes compétitions confondues). Comment l’expliquez-vous ?

Ma saison a commencé un peu bizarrement. Je suis revenu de mon prêt à Watford, en Angleterre. J’ai fait toute la préparation avec mon équipe et je pensais que j’allais débuter la saison. Mais à quelques jours du début du championnat, on m’a mis sur le banc. Le club a recruté un joueur le dernier jour du mercato en Italie et je ne pouvais plus spécialement partir. Ça aurait compliqué pour le club de me faire partir. J’ai vécu quatre mois compliqués où je n’ai joué que deux ou trois matches. Ce que je n’ai pas apprécié, c’est qu’on me dise qu’on comptait sur moi et qu’on me fasse un coup comme ça juste avant la fermeture du mercato. Je me suis senti trahi. J’ai eu du mal à le digérer. Je suis resté professionnel jusqu’au bout et j’espère avoir la chance d’aller ailleurs.

Comment vivez-vous tout ça ?

Mentalement, c’est dur de ne pas jouer. Surtout quand on sait qu’on peut apporter quelque chose à l’équipe et que ce n’est pas un problème de niveau. Je pense que ce n’est pas ça le problème.

Vous attendiez donc ce mercato d’hiver avec impatience. Quelle est la position du club vous concernant ? Quelles sont vos envies ?

Si je reste jusqu’au mois de juin, je ne pense pas que ça pose de problème au club. Mais pour moi, pour ma carrière, il est important d’aller chercher du temps de jeu aujourd’hui. Il me reste une année et demie de contrat aujourd’hui (son contrat prend fin en juin 2020) et j’ai envie de relever un nouveau challenge aujourd’hui. Cet été, il y a la Coupe d’Afrique des Nations. Je suis capitaine en équipe nationale. Le capitaine ne peut pas faire une année sans jouer. Ce n’est pas crédible. Le coach voit que son joueur n’a pas de temps de jeu depuis un an. J’ai parlé avec lui. Je sais que ça va être compliqué d’avoir une place de titulaire si la situation reste ainsi. Donc aujourd’hui, j’ai envie d’aller chercher du temps de jeu pour toutes ces raisons.

Si l’Udinese accepte de vous laisser partir, ce serait sous quelle forme ? Un transfert ou un prêt ?

Le club est d’accord aujourd’hui pour que j’aille trouver du temps de jeu ailleurs. Je suis sous contrat avec l’Udinese depuis 2014. Aujourd’hui, il faut trouver une solution car j’ai envie de partir définitivement. À chaque fois que j’ai quitté le club, c’était pour être prêté. La première fois, c’était à Leicester. La seconde à Watford. Si je trouve un bon projet, l’idée est de partir définitivement.

Avez-vous eu des approches concrètes cet hiver ? Quels projets peuvent vous intéresser ?

Pas spécialement (…) J’aimerais bien revenir en France, là où tout a commencé. Ça fait 5 ans que j’ai quitté la France et j’ai très envie de revenir ici. Mais je sais que le mercato est très difficile, les clubs ne font pas trop de folies. Ce serait aussi l’occasion de me rapprocher de ma famille et de mes amis. Ça serait bien. Vu que je suis dans le dur, c’est quelque chose qui me manque et qui me motiverait d’être auprès de mes proches. C’est ma famille qui m’a fait tenir dans cette période un peu plus délicate.

La Ligue 1 a beaucoup changé depuis votre départ…

J’ai quitté la L1 en 2013. Mais j’ai toujours continué à regarder des matches quand j’en avais le temps. Le niveau est bon, même les équipes qui viennent de monter sont performantes. Il n’y a pas un grand écart, hormis le PSG qui est au-dessus.

Retourner en Angleterre est envisageable ?

Si j’ai une troisième opportunité d’aller tenter ma chance en Angleterre, je ne vais pas hésiter. Mais si je devais y aller, j’aimerais que ça ne soit pas sous la forme d’un prêt. J’aimerais tenter ma chance dans un projet à plus long terme. En prêt, il faut prouver en quelques mois et ce n’est pas toujours facile de convaincre. En ce qui concerne l’Italie, aujourd’hui je suis plus dans l’optique d’aller jouer dans un autre pays.

On sent que vous avez une très grande envie de retrouver les terrains. Que pensez-vous pouvoir apporter à un club aujourd’hui ?

Je peux apporter mon envie et ma motivation, c’est certain. J’ai 27 ans, donc j’ai de l’expérience. J’ai joué en France, mais aussi en Italie et en Angleterre. Je peux apporter tout ça. J’ai faim de jeu.

Par Dahbia HATTABI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here