Home Actualités Mondial 2018 : France / Belgique, aura un fort accent malien !

Mondial 2018 : France / Belgique, aura un fort accent malien !

693
0
SHARE
Ngolo Kanté (France)

Les 5 pays, représentant l’Afrique à la 21ème édition de la Coupe du monde, ont plié bagages depuis la fin du 1er tour. Mais, la demi-finale qui opposera la France et la Belgique, ce mardi (18h00 GMT), à Saint-Pétersbourg, aura un fort accent africain. Ils sont 25 joueurs d’origine africaine, qui pourraient prendre part à cette rencontre décisive, pour un ticket en finale.

L’histoire va-t-elle se répéter pour la France, avec cette nouvelle génération blanc-black-beur, comme lors de son premier et unique sacre à domicile en 1998 ? En tout cas, entre la France et l’Afrique, c’est une longue histoire… Depuis la colonisation à nos jours, l’Hexagone se transforme peu à peu en une Afrique en miniature. Et cela se traduit par la présence massive de joueurs d’origine africaine dans plusieurs de ses sélections nationales sportives, toutes disciplines confondues.

France : 6ème nation africaine

Pour ce Mondial 2018 en Russie, la France rayonne et brille de mille feux à travers ses performances, depuis sa victoire en 8ème de finale sur l’Argentine de Lionel Messi, sur le score de 4-3. Si tous les représentants africains sont hors course, certains observateurs ironisent en surnommant cette sélection française de «6ème nation africaine». Car, ils sont plus de 14 joueurs sur les 23 convoqués par Didier Deschamps à avoir des ascendances liées à ce continent, berceau de l’humanité.

Il s’agit des Congolais d’origine Steve Mandanda, Steven Nzonzi et Presnel Kimpembe ; des Maliens d’origine Djibril Sidibé, Ngolo Kanté et Ousmane Dembélé ; des Camerounais d’origine Samuel Umtiti et Kylian Mbappé ; du Sénégalais d’origine Benjamin Mendy, de l’Angolais d’origine Blaise Matuidi, du Guinéen d’origine Paul Pogba (dont le frère joue avec le Syli) , du Togolais d’origine Corentin Tolisso, de l’Algérien d’origine Nabil Fekir, du Marocain d’origine Adil Rami, ainsi que des Martiniquais Thomas Lemar et Raphaël Varane, qui ont une ascendance africaine.

«Jouer pour les Bleus, c’est aussi une façon de représenter le Mali», a indiqué Djibril Sidibé. Tout compte fait, la France a de nombreux supporters en Afrique, surtout francophone.

Belgique : Les Diables rouges dansent la Rumba…

Du côté des Diables rouges, on retrouve également une forte communauté africaine, avec une grande présence de la République démocratique du Congo, ancienne colonie belge. Ils sont cinq joueurs originaires de la RDC sous la tunique belge : Romelu Lukaku (dont le père a été international congolais), Vincent Kompany, Dedryck Boyata, Youri Tielemans et Michy Batshuayi au son de la rumba, dans traditionnelle congolaise.

«Je suis d’origine africaine, j’ai même appris que j’ai des cousins en RDC. C’est pourquoi je suivais les équipes africaines. Hélas, leur élimination m’a fait beaucoup de peine», a indiqué dans un entretien Vincent Kompany. «Paraît-il qu’à Brazzaville et à Kinshasa, nous avons beaucoup d’admirateurs», se réjouit-il.

D’origine marocaine, Marouane Fellaini et Nacer Chadli ou encore le «Malien» Moussa Dembélé défendent aussi les couleurs de la Belgique. Un «Africain» d’Outre-mer évolue également dans cette sélection des Diables rouges. Il s’agit d’Axel Witsel (Martinique).

Cependant, si l’Afrique francophone s’alignera en majorité derrière les Bleus de la France, comme il est de coutume, il est fort probable que le Centre de l’Afrique soit acquis à la cause des Diables rouges de la Belgique, à travers la RD Congo et le Congo-Brazzaville, ainsi que le Maroc, pour une soirée magique de Coupe du monde, ce mardi en terre russe de Saint-Pétersbourg, pour le compte des demi-finales.

Bréhima DIAKITÉ

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here