Home Actualités Transferts Moulaye Oumar : «Cristiano Ronaldo, est mon idole»

Moulaye Oumar : «Cristiano Ronaldo, est mon idole»

1568
0
SHARE
Moulaye Oumar, milieu Stade malien U17

Originaire de Tombouctou, la cité des 333 Saints, Moulaye Oumar (16 ans), est un jeune milieu de terrain évoluant avec l’équipe cadette du Stade malien de Bamako et qui rêve suivre les pas du monégasque, Abdou Salam Ag Jiddou. Les deux joueurs ont la particularité d’être tombouctoutiens et d’avoir la même idole dans le football, le Portugais Cristiano Ronaldo.

S’il a encore du mal à mieux s’exprimer en bambara, la langue populaire de la capitale malienne, Moulaye Oumar, rêve de faire une grande carrière de footballeur, devenir professionnel un jour et de défendre les couleurs du Mali. Loin de sa terre natale, Tombouctou, le jeune Arabe de la cité des 333 Saints, qui croit véritablement en son étoile, a rejoint Bamako où il est en train de faire ses armes avec le Stade malien, l’un des clubs mystiques du pays.

«Je suis quelqu’un de timide et respectueux. J’aime beaucoup jouer au football, comme la majorité des jeunes de mon âge au Mali. Cristiano Ronaldo est mon idole, même si j’évolue comme milieu de terrain. J’aimerais donc réaliser une grande carrière de footballeur comme lui et jouer dans des grands clubs européens un jour», rêve le jeune tombouctoutien, Moulaye Oumar, qui aimerait emboîter les pas à son compatriote, Abdou Salam Ag Jiddou. L’ancien pensionnaire de l’Académie Jean-Marc Guillou, a été le premier Touareg malien, à parapher un contrat professionnel dans le domaine du football. Un jeune talent, sur qui repose l’espoir des inconditionnels des Aigles du Mali.

«Je m’entend très bien avec tous mes coéquipiers et mes encadreurs. Je suis réceptif aux conseils et toujours à l’écoute des aînés. J’essaie de respecter à la lettre les consignes de mon entraîneur, pour pouvoir progresser dans ma carrière. Je suis milieu de terrain et mon rôle est de recupérer les balles et d’offrir de belle passes à mes coéquipiers. Je voudrais un jour évoluer dans un grand championnat européen. Rien n’est facile dans la vie, mais je continue à me battre, pour y parvenir un jour…», espère le jeune Moulaye Oumar.

Bréhima DIAKITÉ

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here